Nostalgie de la belle époque de l'Ile Robinson

Visé, fille de Meuse possède en prime, blottie au milieu de son fleuve, une perle : l'Ile Robinson...
Au début du siècle dernier, les visétois avaient mis en valeur ce joyaux en y construisant un Palais de la Danse.
Les liégeois y venaient nombreux en bâteau-mouche pour y passer l'après-midi.
Ils y dansaient allègrement au son des Big Bands et bien des "anciens" en parlent encore avec émotion.
L'ambiance y était superbe et le public nombreux.

       

   

       

 

Sur le portail d'entrée se trouvait le texte suivant, inscrit en wallon : "Leyi vos mehin so l'soû" (Laissez vos soucis sur le seuil...)
Un bâtiment appelé le Champignon y fût aussi construit et une plage avec deux bassins de natation : c'est l'époque de Robinson-plage...
Dans les années 20, il y avait aussi une cage aux singes où les primates s'égayaient joyeusement.
Bien des visétois se souviennent des pédalos à tête de canard sur lesquels ils pouvaient suivre un petit circuit sur le fleuve...

 


 

Mais les inondations balayaient régulièrement la belle île ! Et le progrès voulût une autoroute sur la berge du fleuve...
Aussi, la canalisation du fleuve fût à l'ordre du jour dans les années 80 et, pour conserver son île, la ville de Visé dû la céder à l'Etat
afin d'y faire des aménagements et notament la rehausser.
En 1974, le Palais de la Danse recevait encore le Théâtre National de Belgique et aussi Raymond Devos, le célèbre chansonnier.
Les caprices de la Meuse en crue poussa les organisateurs à écourter les festivités et à fuir sous la montée des eaux...


 

 

Actuellement, l'Ile Robinson accueille le Centre Nautique Visétois sur son tier sud.

L'espoir caché des visétois est de voir renaître un jour les fastes d'antan car ils aiment leur île qui leur a donné tant de plaisirs et actuellement des souvenirs...